^

Philippe Roch

Bienvenue sur mon site

Reflets

Belle promenade au bord de l'Allondon par un jour froid et ensoleillé. L'eau est vive et claire, les rameaux des saules prennent des couleurs, prêts à bondir au prochain réchauffement. Sous le très beau pont de pierre, des restes de fête : bouteilles d'alcool, sacs de plastique, déchets d'aluminium jonchent le sol. Pourquoi ? Comment peut-on apprécier la beauté, la tranquillité, la liberté de ce lieu magique et le laisser dans un tel état ? Je suis triste, et je pense aux animaux qui vivent ici discrètement, en harmonie avec la nature sauvage. De tels comportements sont inadmissibles. Quelle éducation dispensent les parents, que fait l'école, la police ? En essayant de comprendre le pourquoi de tels comportements, je dois toutefois constater qu'ils sont le simple reflet de notre société qui place au-dessus de tout la consommation, et qui comptabilise son avenir en pourcents de croissance, le fameux PIB. Les gens qui abandonnent leurs déchets sont les purs produits de cette société qui détruit et pollue la nature pour nourrir une machine économique débridée. Ironie d'une société qui regarde toute surprise les conséquences de sa propre logique.

Pour lutter efficacement contre l'incivilité il faut commencer par développer d'autres valeurs au coeur de notre société, dans la famille, l'éducation, la formation et les programmes politiques, des valeurs de respect, de partage, d'équilibre, d'harmonie et de responsabilité.

Découvrez mes autres articles :

Retour