^

Philippe Roch

Bienvenue sur mon site

Panem et circenses

(Juvenal)

 

L'année avait pourtant bien commencé avec l'abandon du Paris Dakar, course scandaleuse au milieu des populations les plus démunies de la planète. Mais la moitié du monde a soif de cirque, pendant que l'autre moitié souffre de la faim, d'injustice et de violences. Alors le cirque continue, avec le sport spectacle, les Jeux olympiques et l'Euro 08. L'argent public coule à flots et les entreprises se répandent en publicités pour se faire une place au soleil dans la grande braderie des ressources naturelles. La presse est complice et les générations futures payeront.

La raison, la nature et les pauvres souffrent.

La confrontation du luxe des grandes manifestations sportives avec la rudesse d'un monde de pauvres en développement dérange. Elle est salutaire, Notre civilisation ressemble de plus en plus à la fin de l'empire romain dont la décadence était dénoncée par Juvenal et les premiers chrétiens. Le pain, la croissance économique, et le cirque, le sport spectacle, endorment l'esprit critique. Cette fois la menace ne vient pas des barbares de l'extérieur, mais de nous-mêmes, de notre propre barbarie. Ce n'est pas la Chine qu'il faut boycotter, mais notre style de vie, notre arrogance, notre inconscience, notre boulimie, notre superficialité. Il faut arrêter ce grand cirque. Nous avons besoin d'un sursaut de conscience pour construire un monde plus sain, plus juste, plus sobre, plus respectueux, moins compétitif et plus solidaire, moins grossier et plus joyeux.

Découvrez mes autres articles :

Retour