^

Philippe Roch

Bienvenue sur mon site

Tempête sur le paysage

Tempête sur le paysage

Vivian (1990), Lothar (1999), Katrina (2005), Klaus (2009) nous ont appris que le vent peut ravager un territoire en quelques minutes. Une nouvelle tempête s'apprête à opérer une destruction plus lente, mais massive et durable des plus beaux paysages de notre pays: des centaines d'éoliennes de 140 mètres de hauteur sur l'arc jurassien et dans les Alpes.

Pour répondre à nos besoins d'électricité dans une perspective d'abandon de l'énergie nucléaire et du charbon trop polluants, commençons par éliminer les nombreux gaspillages, tels que le stand-by de nos appareils, le pompage turbinage, qui perd 25 % de l'électricité achetée aux heures creuses pour être revendue aux heures de forte consommation, les pompes à chaleur air-air et autres chauffages électriques. Nous pouvons aussi diminuer l'éclairage, qui consomme à lui seul 14% de l'électricité. Parallèlement des panneaux solaires thermiques, déjà efficaces et rentables, pourraient remplacer plus de la moitié de la consommation d'énergie pour le chauffage de l'eau sanitaire, qui représente 4,5 % de la consommation d'électricité.

Mille éoliennes géantes couvriraient 3 % de notre consommation d'électricité. Ces quelques pourcents ne justifient pas l'industrialisation de nos plus beaux paysages. La Suisse peut installer des éoliennes de petite dimension, qui s'intègrent mieux aux espaces déjà bâtis.

Imaginez qu'on projette d'implanter dix éoliennes de 140m de hauteur dans l'un de vos paysages préférés : n'êtes-vous pas prêt à faire l'effort d'économiser 3% de l'électricité que vous consommez, pour éviter ce drame ?

Découvrez mes autres articles :

Retour