^

Philippe Roch

Bienvenue sur mon site

L'exemple des marais

Marais

Je ressens encore la joie vécue ce 6 décembre 1987, il y a juste 20 ans, lorsque le peuple suisse adoptait l’initiative de Rothenthurm pour la sauvegarde des marais, contre l’avis du Conseil fédéral, du parlement et de l’armée. Il a fallu une prise de conscience extraordinaire pour que le peuple s’exprime aussi clairement contre ses autorités, en faveur des espaces naturels les plus sauvages du pays. Ce vote m’a chargé d’optimisme, parce qu’il a montré que l’attachement à la nature et au paysage est profondément ancré au cœur des habitants de ce pays. Le cantique suisse n’évoque-t-il pas les beautés de la Patrie ?

Ce qui m’étonne c’est que malgré cet attachement, le peuple suisse ne se dote pas d’une loi sur l’aménagement du territoire plus stricte et ne demande pas plus de rigueur aux autorités dans les constructions qui défigurent nos paysages au rythme d’un mètre carré par seconde depuis 50 ans. Heureusement que les organisations de protection de la nature ont un droit de recours pour empêcher certains abus.

Trois initiatives populaires nous donneront l’occasion ces prochaines années de rappeler notre attachement aux valeurs naturelles de notre pays : l’initiative des pêcheurs pour la protection des eaux, celle de Franz Weber pour la protection des forêts et l’initiative « De l’espace pour l’homme, la nature et le paysage » que vous pouvez encore signer (www.initiative-pour-le-paysage.ch).

Découvrez mes autres articles :

Retour