^

Philippe Roch

Bienvenue sur mon site

65 milliards pour les routes

65 milliards pour la route

 

Les Suisses dépensent chaque année au total 65 milliards pour les transports routiers et 10 milliards pour les transports publics. Ces chiffres comprennent les coûts des véhicules, des infrastructures, de la sécurité et de l’environnement. La Confédération a contribué à ces dépenses en 2006 en utilisant le produit de la taxe sur les huiles minérales et de la vignette autoroutière de la manière suivante : 3,132 milliards pour la construction et l’entretien des routes nationales et 602 millions pour les transports publics.

 

Si nous voulons répondre à l’augmentation de la mobilité, ce ne sera possible que par les transports publics qui doivent mieux relier les zones frontalières et les régions périphériques aux centres urbains et les centres urbains entre eux. Où irions-nous construire de nouvelles routes ? Voulons-nous vraiment dénaturer nos derniers paysages campagnards, nos derniers recoins sauvages, nos derniers espaces tranquilles pour que puissent passer encore plus vite davantage de voitures et de camions?

 

Une initiative menée par l’ATE, les médecins pour l’environnement, écologie libérale et 24 autres organisations demande une nouvelle répartition de l’argent des taxe sur les huiles minérales, un léger rééquilibrage qui donnerait 1,725 milliard pour les transports publics et 2,009 milliards pour les routes. Un sérieux coup de pouce pour les transports publics et encore bien assez d’argent pour que la Confédération puisse achever le réseau autoroutier, améliorer et entretenir les routes nationales.

 

Alors soyons raisonnables, et signons cette initiative (www.initiative-ate.ch)

Découvrez mes autres articles :

Retour