Philippe Roch

Bienvenue sur mon site

^

Birmanie

Afin de soulager la souffrance humaine. Malheureusement la chaîne du bonheur redistribue très sélectivement l'argent reçu pour apporter des soins et de la nourriture, et reconstruire des infrastructures ; rien, pas un centime n'est attribué à la lutte contre les causes premières de ces catastrophes. On laisse ainsi les populations à la merci du prochain cyclone. Puisque la chaîne du bonheur jouit d'une quasi exclusivité d'accès aux media, il conviendrait d'édicter des règles qui l'obligent à consacrer une part importante des fonds récoltés à la prévention des futures catastrophes, en soutenant des programmes contre la destruction des forêts, contre la croissance démographique par l'éducation et le développement, contre les élevages intensifs de poissons qui déstabilisent les écosystèmes côtiers et fluviaux et polluent les eaux, en faveur d'une pêche durable, pour l'agriculture biologique et contre les changements climatiques.

 

Puisque la chaîne du bonheur ne le fait pas, soutenez aussi d'autres organisations, comme le WWF (CCP 80-470-3), l'UICN (CCP 10-22605-3), ou Greenpeace (CCP 80-6222-8) qui luttent dans la durée pour résoudre les problèmes à la racine.

Découvrez mes autres articles :

Retour

^