^

Philippe Roch

Bienvenue sur mon site

Stratégie énergétique 2050

28 août 2015

Des associations économiques et entreprises suisses s'unissent pour soutenir la stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral.

Cette alliance a lancé vendredi sa campagne d'information.

Alors qu'Economiesuisse appelle à un moratoire dans la stratégie énergétique 2050, au nom de la compétitivité de la place économique suisse, déjà fortement touchée par le franc fort, cette nouvelle alliance voit le projet comme un vrai programme conjoncturel.

L'objectif est de démontrer que la sortie du nucléaire est une chance pour l'économie. Le tournant énergétique permettra à l'économie suisse de se développer durablement et sainement tout en créant des emplois et de la richesse.

Des profits directs

Cet enthousiasme patronal s'explique aussi par le fait qu'une partie d'entre eux pourraient profiter directement du développement des énergies renouvelables. C'est le cas de grandes entreprises spécialisées dans l'isolation des bâtiments ou de la gestion intelligente de l'énergie, mais aussi de la faîtière des ingénieurs, des Services industriels de Genève ou encore des CFF.

Le moment pour lancer la campagne n'est pas choisi au hasard. Le Conseil des Etats discutera de la stratégie énergétique lors de la session d'automne qui débute dans 10 jours.

>> Ecouter le débat entre Bernard Rüeger, entrepreneur et membre de la direction d'Economiesuisse, et Philippe Roch, ancien directeur de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV):

Stéphane Deleury

Ecoutez l'émission

Découvrez les autres émissions :

Retour