Pirassay

Pirassay

La maison de Pirassay se situe à Russin, à l'Ouest du canton de Genève, dans le vallon protégé de l'Allondon, affluent du Rhône. Le site est sauvage, riche en espèces de plantes (prairies maigres, orchidées, haies et vieux arbes), d'insectes, de reptiles (vipère aspic, couleuvre à collier, couleuvre verte et jaune, couleuvre d'esculape, et une grande colonie de lézards des murailles), d'amphibiens (crapaud commun, crapaud sonneur, triton crêté et, de passage, salamandre tachetée), d'oiseaux nicheurs (pic épeiche, pic vert, torcol fourmilier, pigeon ramier, autour des palombes, milan noir, grand corbeau, loriot, grives, merles, mésanges, fauvettes et, dès 2012 huppe fasciée, et bien d'autres), et de mammifères (Chevreuils, sangliers, castors, renards, blaireaux, fouines, belettes, écureuils).

Pirassay

 

Un lieu de réflexion et de méditation

La maison de Pirassay est devenue un lieu de réflexion, d'écriture, de méditation, au coeur de la nature.

Les activités écophilosophiques sont en développement. Elles comprennent

  • Une bibliothèque
  • Un réseau de correspondants (vous pouvez manifester votre intérêt en envoyant vos coordonnées sous la rubrique « contact »
  • Des publications (voir sous "livres"
  • Des rencontres

La ferme

Pirassay

La ferme de Pirassay comprend :

  • 1,7 ha de prairies et verger haute tige en propriété
  • 3 ha de prairies maigres, en fermage de l'Etat de Genève, dans le but de restaurer et gérer durablement des prairies maigres à haute valeur botanique et faunistique.
  • Un troupeau d'une dizaine de brebis de race Roux du Valais (Walliser Landschaf) dont la race fait partie d'un programme de sauvetage de Pro Specie Rara.
  • D'une dizaine de poules de la race «Barbues d'Appenzell (Appenzeller Barthuhn), également partie d'un programme de sauvetage de Pro Specie Rara.
  • De 3 ruches.
  • D'un jardin potager biologique.
  • D'un verger hautes tiges

Des sources d'énergies renouvelables

La maison de Pirassay est chauffée par des panneaux solaires et une chaudière alimentée avec des bûches de bois des forêts genevoises.

L'électricité vient des sources renouvelables commercialisées par les Services industriels de Genève.

Une participation pour 45 % à une centrale photovoltaïque sur le manège de La Chaumaz (Russin) produit l'équivalent de la consommation annuelle d'électricité de dix personnes.